PORTABLE
TAB PORTRAIT
TAB PAYSAGE

Amicale Bouliste

Ce jeu, essentiellement pratiqué dans l'ouest de la France depuis le début du XX siècle, compte 3.000 adeptes, tous membres d'une société. Il est encore très présent dans les Deux-Sèvres, où sont façonnées les boules, ou en Vendée.
Très populaire au début du XXe siècle, ce sport loisir était la principale distraction dans les campagnes. Dans l’ouest de la France, particulièrement en Vendée, la boule en bois avait davantage de succès que la pétanque et réunissait les amateurs tous les dimanches après-midi. Maintenant, le nombre de joueurs ne cesse de diminuer, les joueurs âgés n’étant pas remplacés par de nouveaux licenciés. 
Comment on y joue ?
La boule en bois se joue sur un terrain de 22 mètres de long et 3 mètres de large, délimité de chaque côté par des ficelles tendues et des planches de bois à chaque bout. Des limites que les boules ne doivent pas toucher sous peine d’être hors-jeu. Chaque joueur doit lancer deux boules au plus près du cochonnet qui a un emplacement fixe. Les équipes, en doublette ou en quadrette, espèrent réaliser le fameux 44, soit quatre parties gagnées en onze points, synonyme de score parfait. 
Quel entretien ?
Les terrains, aussi appelés rouands, doivent être parfaitement plats et aussi lisses que possible. Il faut donc les balayer, les niveler et les humidifier à chaque fois que l’on joue. Les boules en bois aussi demandent un entretien particulier. Autrefois, elles étaient en bois de chêne, ce qui rendait l’entretien très compliqué car il fallait les conserver dans l’eau, sans quoi le bois éclatait. Maintenant elles sont fabriquées en okoumé, un bois exotique. Un simple coup d’huile de teck suffit pour que ces boules de 900 g à 1,3 kg soient parfaites ! 
Qui peut y jouer ?
Accessible à tous, femmes, hommes, enfants, la boule en bois est une activité que l’on peut commencer dès 5 ans et pratiquer tout au long de sa vie. Il n’est d’ailleurs pas rare de retrouver plusieurs générations d’une même famille sur un terrain !